Exposition Faune , Phone : univers plastique, chimérique et sonore
(Format imprimable)

Catégorie L'établissement > Pédagogie > Enseignement des arts plastiques




L'exposition Faune Phone  est le fruit d'un travail réalisé, par les élèves de Terminale  L, ES et S, option Arts Plastiques dans le cadre du projet d'action culturelle réalisé cette année en partenariat avec le service Spectacle Vivant de la CCPO.

Après avoir vu l'exposition Organique Fantaisie présentée à l'Espace Jéliote en novembre 2013,  les élèves ont bénéficié de 15 heures d'ateliers de pratique artistique accompagnés par l' artiste elle même.Pour rester proche de l'univers de l'exposition de Steffie BAYER, il a été demandé aux élèves de réaliser une sculpture en mousse et de son double dans l'animalité.
Chaque élève a  produit un travail individuel (... qui sera présenté pour le baccalauréat !) avec la création d'un accompagnement musical et sonore enregistré par un deuxième artiste musicien intervenant, Romain Baudoin.
 

Renseignements au 05 59 39 98 68 

Faune / Phone : L'exposition en image

Hall de l'Espace Jéliote du 22 janvier au 06 février 2014. 

 Horaires d'ouverture de l'exposition : les samedi de 10h à Midi et mercredi de 14h à 17 h 

Phone / Faune

Phone / Faune

"Queen B"  Maeva Gourbeyre, TL

  Cette hybride représente la reine des abeilles. Cet être à part est la souveraine de sa ruche mais elle en est également captive. Et si elle semble indispensable elle n’est pourtant pas irremplaçable... 

Phone / Faune

Phone / Faune

"D'écailles à plumes"  Julie Hernandez, TES

  Cette œuvre qui prend la forme d’une créature hybride, mi- animale mi-homme mi-objet, évoque le monde aquatique, milieu qui m’est sensible et familier. La sirène évoluant entre terre, mer et air assure un lien entre ces trois éléments.

J'ai souhaité amener de la vie à mon projet de manière originale en introduisant un bocal habité d’un poisson rouge. Ce poisson témoigne avec humour de mon côté tête en l'air et vise à interroger le spectateur. Est- ce lui qui anime la sirène ou sert-il de simple faire valoir ?

J'ai choisi d'apporter un côté sonore ludique. En effet, le spectateur peut s’emparer du coquillage pour écouter le bruit de l'océan et ainsi s’évader l’espace d’un instant. Il peut aussi faire basculer un bâton de pluie, instrument qui rappelle mon enfance et dont le son retranscrit une ambiance comblée de sérénité.

J'ai voulu représenter l'ascension que la sirène dégage à travers son passage dans divers milieux : elle surgit de  l'eau avec sa queue de poisson, reliée par la terre avec le socle sur lequel elle se tient et se dirige dans les airs avec ses plumes présentes.

Phone / Faune

Marie Aurore 

Phone / Faune

"Cette autre logique" Ambre Celerier , T°ES

  Savez-vous  ce qu’est la dyslexie ?

Il s’agit des troubles de l’apprentissage. Dyslexie, dysortographie, dysphasie, dyspraxie, ... qui touchent près de 10 % des enfants .

Dysortographie : fote d’ortografe, difiqulté de leqture ...

Dyscalculie: altération de la capacité à comprendre et à utiliser les nombres ...

Dyspraxie: trouble psychomoteur ...

Pourtant, si l’on a des difficultés d’apprentissage, notre intelligence est tout à fait normale, il paraît même qu’elle est supérieure à la moyenne.

De nombreuses personnes dyslexiques possèdent des dons singuliers.

Il existe différents modes d’apprentissage qui permettent à l’enfant de sortir de la confusion et de suivre ses études de manière normale.

Voilà ce que j’ai voulu représenter dans mon projet.

Phone / Faune

"Childhood" Eugénie Capdepon, TL

  Les pandas sont des animaux tout doux, souvent adorés des enfants, la parfaite représentation du petit (grand!) animal tout mignon. Pour moi, le panda représente l’enfance, le refus de quitter cette période d’années dorées, où l’imaginaire prend le pas sur la réalité. Approchez-vous de cette tête de panda à la fourrure immaculée, où les yeux bleus, mes yeux, dévisagent le visiteur venant troubler ses jeux enfantins. C’est un peu de moi que vous retrouvez ici, l’amoncellement d’objets duquel dépasse le “panda-moi” rassemble des fragments de mon enfance, de mes activités, de mes jeux. Peluches, voiture de bois, palmes et autres sont dominés par le regard triste du panda blond, comme regrettant de devoir quitter cette époque pour entrer dans l’âge de raison, l’âge adulte.

Phone / Faune

"La belle y est claire" Claire Lhermitte, TL

  Cette chimère représente un bélier, portant mes traits de visage. Il s'agit en effet d'un mélange entre moi et l’animal cornu. Pourquoi un bélier ? Car c'est mon signe astrologique et je trouve que les descriptions générales de ce signe me correspondent en grande partie. Bien que le bélier soit une bête qui a la réputation de "foncer et de réfléchir après", pour ma part cette affirmation n'est pas à jour. Je suis au contraire plutôt calme, réservée et réfléchie. J’invite le spectateur à prendre le casque, ainsi que deux minutes de son temps afin d'écouter mon discours, au travers duquel je me dévoile quelque peu. Le trophée de chasse met la tête de l'animal en valeur, ce qui correspond en quelque sorte à ma propre mise en valeur, du fait que je dévoile une partie de mon caractère, si personnel pour moi. En mettant ce casque, le spectateur est invité à entrer dans mon monde afin de me découvrir. Une seule personne peut écouter à la fois, ce qui crée un lien d'intimité entre le spectateur et moi. 

Phone / Faune

"Elephant Woman" Estelle Mallet, TL

  Mon projet propose un mélange entre une femme et un éléphant. Les raisons qui m'ont poussée à sculpter en mousse les pieds d'un éléphant ainsi qu’une trompe sont que les femmes comme les éléphants sont des êtres qui peuvent paraître forts mais qui en réalité sont vulnérables. Cette masse de 5 tonnes est en voie de disparition et sa mort est souvent due au braconnage. Les éléphants sont décimés pour le commerce de l’ivoire tiré des défenses. Les femmes sont elles aussi attaquées pour leurs bijoux, certaines sont même tuées pour ces choses futiles.

Par ailleurs, je voulais dénoncer notre société qui ne prône pas toujours les bons modèles ; les accessoires d'éléphants rendant la femme difforme. Cet ensemble casse l'image de la femme parfaite. C'est aussi mon double car l’on compare souvent ma démarche à celle d'un pachyderme à trompe. Enfin c'est un hommage à ma mère qui en école de stylisme avait réalisé une femme éléphant, projet qui lui tenait à cœur et  que je reprends à ma manière aujourd'hui. 

Phone / Faune

Clémence Bénito, TL

Phone / Faune

"Bipolarité animale" Natalia Bergua Milagro, TES

  Cette œuvre représente l'élégance de la femme à travers le cygne.

Pourquoi un cygne?

Parce qu'un cygne est un animal très gracieux et élégant qui pourrait être le portrait de toute femme. Le buste nu représente la pureté de la femme.

Pour représenter le ballet de Lac des Cygnes j'ai voulu habiller mon buste d’une "jupe" de plumes. J'ai aussi utilisé la musique de ce ballet, la partition ainsi que le violon pour donner la sensation que l’on participe à un véritable spectacle. Les plumes représentent à la fois les plumes du cygne et l'élégance de la femme mais aussi celle de l'animal. Elles sont de couleur noire et blanche, pour montrer le mauvais côté de chacun. 

Phone / Faune

"B612"  Victor Borg, TS

  Cette production évoque le conte du Petit Prince d'Antoine de St Exupéry. La couleur ocrée et l'aspect rugueux de cette sculpture font écho au désert dans lequel le Petit Prince va évoluer au cours du livre. L'enregistrement retrace le passage depuis la proposition faite par le serpent de rejoindre son astéroïde B612 jusqu'à la fin du livre, qui marque son retour auprès de sa fleur. Chaque bruitage correspond à un chapitre. Le serpent à la place d’un des bras montre que ces dilemmes sont en majorité causés par nous-mêmes, et à nous mêmes. 

Phone / Faune

Sans titre, Noémie Lamarque, TL

  Ma chimère allie des caractéristiques humaines et bestiales, mêlant une représentation de moi à des parties plus animales. La face droite du visage résulte d’ un assemblage de plusieurs animaux : la bouche du tigre représente mon aspect protecteur  alors que l’oeil de chat montre un peu plus mon côté observateur. Les plumes sur le crâne rappellent l’oiseau  et l’envie de prendre son envol. Le hurlement qui s’échappe de la bouche marque ma volonté de faire sortir ce qui est en moi, en la créature. Je n’ai pas cherché à mettre en avant le beau, mais plutôt le terrifiant. J’essaie de donner au spectateur une image de ce qui s’agite en moi,   de ce que je ne montre pas : ma vision personnelle de la vie.

Phone / Faune

"Elevage en cage libre Madeleine Faugier, TL

  Avec ce projet, j’ai voulu évoquer l’incapacité de cette femme oiseau à voler. La cage symbolise l’enfermement, la retenue. Il en est de même pour  la laine, sans début ni fin, emmêlée à l’intérieur  de son corps, qui peut suggérer un combat d’émotions contraires ou un nœud d’estomac, expression de ma vulnérabilité face au stress. Cependant même si certaines de mes caractéristiques apparaissent à travers cette œuvre, j’ai plutôt cherché à créer un nouvel être, un personnage autonome. Son visage évoque la neutralité, la non-expression d’une certaine peur ou mélancolie, comme s’il s’agissait d’un masque visant à cacher sa véritable identité au spectateur. La musique singulière révèle la mélancolie contrebalancée d’une superposition de battements de cœur à contretemps. Il y a ici une opposition généralisée entre la partie que l’on aperçoit habituellement d’un point de vue extérieur et ce qu’est réellement l’objet de notre interrogation. Le spectateur ne devrait-il pas se restreindre à analyser le masque ? La musique au volume volontairement bas le pousserait à s’y limiter.

Aussi, nous, adolescents, sommes arrivés au stade de notre vie où nous devons quitter le « nid » familial pour « voler de nos propres ailes » : la cage colorée et usée marque l’objection face à notre départ. Ne serait-ce pas la traduction d’un excès de protection familiale à valoriser ? La suspension du projet relève de l’équilibre, du doute. Début d’envol ou soumission à l’appel de nos racines ? 

Phone / Faune

"L’homme et l’oiseau" Titouan Le Querec, TL

   Une tête d’homme  au sommet d’une pile de carton se plaint qu’il ne voit rien. Au sommet de son crâne une tête d’oiseau refuse de lui expliquer ce qu’elle voit, ce qui énerve d’autant plus l’homme aveugle.

Le monologue que vous entendez actuellement est infini et l’homme continuera encore et encore de se lamenter des heures durant. L’oiseau ne parle pas et ne fait aucun bruit.

J’ai voulu évoquer une représentation que l’on ne voit pas dans les chimères traditionnelles. En effet, chez la plupart de ces créatures, les différentes parties d’animaux s’accordent toujours, mais pas ici. Dans cette oeuvre l’homme et l’oiseau  qui constituent un seul et même être pourraient s’entraider mais il n’en est rien : l’homme aveugle s’énerve contre l’oiseau muet. Une scène absurde et stérile qui rappelle les contradictions qui nous animent tous.

Phone / Faune

"Tête en l’air" Marie aurore Bertran, TS

 Cette femme oiseau est la représentation d’une part de ma personnalité. La tête symbolise ma manière de m’évader mentalement hors du temps, de papillonner, d’avoir l’esprit ailleurs, la tête dans les nuages. Les ailles tronquées et les plumes étalées symbolisent mon entourage qui fait tout pour me redescendre sur terre et qui me coupe les ailes pour me ramener dans le monde présent. La musique en arrière fond évoque l’envie de voler avec la brise mais aussi une certaine tristesse, traduite par des cris d’aigles qui nous invitent à les accompagner dans les cieux bleus.

Phone / Faune

 " (Nous) Lions" Pauline Dassac, Terminale S

 Ce projet évoque les relations humaines. De mes vulgaires dix-sept ans, je perdure émerveillée par le temps et par les différents liens que nous tissons avec autrui. 7 162 119 000 d’habitants mais seuls quelques uns nous entourent véritablement. Et parfois notre monde semble tourner autour d’une seule et même personne... La présentation sous la forme d’une table de restaurant évoque la réunion, la symbiose entre deux êtres, ainsi que le ciel de lit qui suggère l’intimité. Le blanc, couleur de pureté, est omniscient, et une touche de rouge au bas de l’oeuvre témoigne passion, désir et tentation.

“Des femmes peuvent bien lier amitié avec un homme ; mais pour la maitenir, il y faut peut-être le concours d’une petite antipathie physique” Friedrich Nietzsche.

Phone / Faune

Phone / Faune

"Naturalia" Eva Aramayo, TES

 Ce projet dénonce le fait de juger une personne de l'extérieur sans en connaître l'intérieur. L’humain se distingue de l’animal uniquement par sa capacité à penser.

J'ai voulu me représenter non pas à travers mon apparence extérieure mais en montrant l’intérieur organique. Les organes dans les bocaux ne sont pas à taille humaine mais établis sur des dimensions animales ; le sang d’une couleur anormale est plus sombre que le sang humain

J'ai voulu recréer l'ambiance des cabinets de curiosités du XVIIIème siècle. Le titre, Naturalia, vient de la même période et désigne un type de collections qui regroupaient l'ensemble des créatures et objets naturels    ( avec un grand intérêt pour les monstres).

Phone / Faune

"Surmonté" Jérôme Vérity Thomas, TL

 En  chacun de nous sommeille un cté maléfique ou démoniaque que l’on essaie de dissimuler. Cependant, malgré nos efforts il se peut que le monstre remonte à la surface, comme le montre cette œuvre. Composée tout d’abord d’une sculpture en mousse formant une bouche et un nez, puis d’une main de fer au fond de la trachée représentant une main bestiale et cauchemardesque, cette oeuvre parle du démon intérieur; celui qui peut resurgir à tout moment. 

 

 



le 15/01/2014 - 23:09:09
Ce texte provient de Saint-Joseph-Oloron.fr (http://www.saint-joseph-oloron.fr)



L'URL de ce texte est: http://www.saint-joseph-oloron.fr/article-165.html